Archives de l’auteur : etudedeuncoursenmiracles

Complaisance ou bienveillance

Complaisance ou bienveillance

La complaisance est un état d’esprit envers moi-même qui me justifie de faire ma volonté. C’est un choix qui semble se porter sur ce qui est facile, mais qui entraîne une culpabilité car le but est de satisfaire un désir personnel, tout en envisageant qu’une autre action s’opposerai à la satisfaction de ce désir.

Alors que la bienveillance est un état d’esprit, qui n’envisage qu’un « bien » être, simple et sans opposé. Toutes les formes des actions effectuées sont donc interprétées avec cet état d’esprit, comme un observateur neutre et sans jugement.

Comme le relève le Cours En Miracles, il y a un chemin qui n’est pas facile, mais qui est simple. Reconnaître la simplicité est le choix de la bienveillance pour moi-même et pour les autres.

« La partie qui écoute la Voix pour Dieu est calme, toujours en repos et entièrement certaine. C’est réellement la seule partie qui soit. L’autre partie est une folle illusion, frénétique et éperdue, mais sans aucune sorte de réalité. Essaie aujourd’hui de ne pas l’écouter. Essaie de t’identifier avec la partie de ton esprit où le calme et la paix règnent à jamais. Essaie d’entendre la Voix de Dieu t’appeler avec amour, te rappelant que ton Créateur n’a pas oublié Son Fils. » Leçon 49, 2, UCEM.

Catherine-Sylvie ZUFFEREY / facilitatrice groupe de Sion/Suisse/ extrait du blog http://www.pratique-ucem.ch

Accueil

L’étude du Cours en Miracles implique l’apprentissage d’un processus psychologique et spirituel, mais aussi symbolique et métaphysique sur la base du livre :

« Un Cours En Miracles » (UCEM) 

« Ce cours est un cours en formation de l’esprit »

(Textes/Exercices pour étudiants/Manuel pour enseignants/Clarifications des termes)

 

Ce site a pour objectif de faire connaître des groupes qui étudient « Un Cours En Miracles » (UCEM), en se basant sur la compréhension de Michèle-Rose Wainhouse, élève de Kenneth Wapnik

Les personnes facilitatrices du Cours citées en référence sur ce site sont des élèves de Michèle-Rose Wainhouse.

Le modèle psycho-symbolique qu’elle a développé a pour fonction « d’aider les élèves de ce cours, comme tous ceux qui sont engagés dans une démarche de connaissance de Soi, à observer et à décoder leurs propres croyances et motivations qui sont généralement dissimulées sous des concepts de normalité, d’habitudes de penser, d’opinions, de clichés et de jugements de valeur qui ne sont pas reconnus pour ce qu’ils sont, c’est-à-dire des obstacles à l’éveil ».